Quelques réflexes

Quelques réflexes et conséquences possibles s’ils ne sont pas intégrés…

Réflexe de Moro

Ce réflexe est déclenché par un changement soudain de la position de la tête vers l’arrière ou en « descendant » brusquement l’enfant vers le bas. En réponse à ce stimulus, l’enfant s’ouvre : étend ses jambes, bras et doigts et prend une grande inspiration, puis il se recroqueville et peut émettre un cri ou pleurer.

C’est un réflexe de protection qui s’inhibe normalement entre le 3ème et le 6ème mois après la naissance, à condition que le bébé soit écouté et consolé lorsqu’il exprime ses peurs. Cette phase sécurisante est donc très importante.

Il y a plusieurs conséquences possibles si le réflexe n’est pas intégré :

  • hypersensibilité (sons, lumières…)
  • anxiété, stress
  • peur de l’échec
  • timidité
  • manque de confiance en soi
  • faibles capacités d’adaptation
  • système immunitaire faible (allergies, souvent malade…)
Moro-osteo-clermont-ferrand
Agrippement

Réflexe d’agrippement (grasping)

Actif de la naissance jusqu’à 1 an de vie, ce réflexe consiste en l’agrippement des doigts d’un adulte (ou d’un objet) très fortement par le nouveau-né. L’agrippement est si fort qu’il est possible de le soulever ! Il est important que ce réflexe s’intègre, en laissant l’enfant manipuler des objets, recevoir des massages de mains,… pour que ce dernier développe sa motricité fine, entre autres.

Si ce réflexe ne s’intègre pas, l’enfant peut rencontrer plus tard les difficultés suivantes :

  • difficultés en graphisme
  • difficultés avec l’écriture
  • mauvaise tenue du stylo, de la fourchette…
  • pression excessive sur le stylo
  • difficultés de langage et de communication

Réflexe de Babinski

Lorsqu’on stimule le bord externe du pied, du talon à l’orteil, cela provoque un mouvement du pied ainsi que des orteils qui s’étendent en éventail.

Ce réflexe s’intègre entre la 1ère et la 2ème année de vie de l’enfant, mais peut rester actif jusqu’à ses 3 ans ou plus.

Il doit finalement s’intégrer afin d’éviter les conséquences suivantes :

  • manque d’ancrage et de stabilité
  • faible équilibre
  • lent, aime peu marcher et encore moins courir
  • difficultés langagières
  • motricité globale et fine faible
  • marche sur l’avant des pieds
  • marche sur l’intérieur ou l’extérieur des pieds
Babinsky-osteopathie-clermont-fd
RTAC-beaupere-buffet

Réflexe Tonique Asymétrique du Cou (RTAC)

Ce réflexe est actif jusqu’à 4 à 6 mois. Une rotation de la tête entraine une extension du bras et de la jambe de ce côté tandis que les membres du côté opposé fléchissent.

Ce réflexe doit être bien présent des deux côtés chez le nouveau-né car il est important pour son développement, notamment pour l’audition, la vision de près et le système vestibulaire.

Conséquences possibles si ce réflexe n’est pas correctement intégré :

  • mauvaise coordination œil-main
  • mauvaise coordination entre les deux côtés du corps
  • difficultés à lancer et à attraper
  • maladresse
  • difficultés d’attention, de concentration, de mémorisation…
  • difficultés d’apprentissages
  • dyslexie
  • difficultés pour apprendre à écrire
  • difficultés pour s’habiller (boutonner, lacer…)
  • hyperactivité

Réflexe Tonique Symétrique du Cou (RTSC)

Il s’intègre autour du 10ème mois de vie de l’enfant, lorsque ce dernier acquiert la marche à quatre pattes.

Allongé sur le ventre ou à genoux, lorsqu’il penche sa tête vers l’avant ses bras se plient tandis que ses jambes se raidissent, inversement lorsqu’il penche la tête vers l’arrière, ses bras se tendent alors que ses jambes se plient.

C’est grâce à ces mouvements réflexes qui s’alternent que le bébé trouve le bon équilibre pour parvenir à tenir à quatre pattes.

Si ce réflexe ne s’intègre pas correctement, l’enfant peut rencontrer :

  • difficultés d’apprentissages
  • difficultés d’attention, de concentration
  • une mauvaise coordination entre le haut et le bas du corps
  • manque de tonus musculaire
  • inconfort et fatigue en posture assise (enroule ses pieds autour de ceux de la chaise, les replie sous ses fesses, s’affaisse sur le bureau…)
7d3186847844f15dd0055276c3a24eb1GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG
Share This